Merci au magazine Tout Va Bien (TVB) pour cette article qui permet de mettre en lumière le travail de La Façonnerie et de ses ateliers objets.

Le magazine TVB est le journal de l’association Tout Va Bien qui a pour objet la diffusion de solutions et de connaissances à impact positif sur l’environnement, l’individu, la société et le vivre-ensemble.


article tout va bien La Façonnerie

La Façonnerie, le plaisir de faire soi-même

Quand Baudouin, ce passionné de bricolage, est arrivé a Lyon il y a deux ans, il s’est vite senti frustré sans un espace a lui pour s’adonner a sa passion : le bricolage. Entrepreneur dans l’âme, il a très vite le projet
d’ouvrir un atelier partagé ; un espace de rencontres et d’échanges a destination des particuliers avec un système de location a l’heure pour avoir accès A un établi, avec des machines, des outils.

Convaincu qu’aujourd’hui, c’est économie de la connaissance qui prime, il comprend rapidement qu’il ne suffit pas de donner accès : « Les gens
ont aussi et surtout envie d’apprendre, a travers des ateliers de formation, de sensibilisation et d’initiation ». C’est ainsi qu’est née la Façonnerie a été 2019 ; une entreprise issue de l’économie sociale et solidaire qui propose un retour a la consommation raisonnée, la (re)découverte d’un savoir-faire artisanal et le plaisir de faire soi-même.

Une immersion chez les Compagnons du Devoir

Pour se donner les moyens de ses ambitions, la Façonnerie s’est associée aux Compagnons du Devoir (association ouvrière des compagnons du devoir et du tour de France destinée à la formation et à l’apprentissage de plusieurs métiers suivant les traditions du compagnonnage). Ceci pour offrir la possibilité de découvrir des savoir-faire et de créer ses propres objets lors d’ateliers autour de différents métiers artisanaux sellerie, charpenterie, chaudronnerie…

« On s’est tout de suite compris avec les Compagnons du Devoir, parce qu’on avait la même volonté de faire découvrir le monde du fait main, du fait soi-même, retrouver le toucher de la matière, refaire découvrir des produits nobles, à l’encontre de la surconsommation de ces dernières années, de l’achat impulsif chez Ikea qui finit à la poubelle quelques mois plus tard. On en revient progressivement 4 une consommation plus raisonnée et intelligente, et c’est ce que nous voulons proposer avec les Compagnons », explique Baudouin

Les Compagnons y ont vu également une opportunité pour s’ouvrir au grand public. Souffrant en effet d’une image parfois un peu fermée en France, la Façonnerie représente une occasion de transmettre leurs valeurs, montrer leur savoir-faire au public, en les accueillant dans leurs ateliers, en échangeant avec eux, en leur faisant découvrir des métiers oubliés pour remettre l’artisanat au cœur de notre société, et pourquoi pas faire naitre des vocations !

Des ateliers pour travailler le cuir, le métal ou encore le bois

Chaque mois, six ateliers sont proposés au sein des Compagnons du Devoir dans le 9 arrondissement de Lyon, représentant chacun les différents corps de métiers : sellier, charpentier, maçon, chaudronnier, carrossier, couvreur. Pour fabriquer au choix une planche a découper, une lampe en bois ou en béton, une cage a oiseaux, une trousse de toilette, des dessous de verre, une étagère en métal ou encore un pot a crayons…

Dispensés en semaine pour une durée de 2 h environ, ces ateliers peuvent accueillir jusqu’à 6 personnes, des plus débutants aux plus confirmés, qu’on soit maladroit ou très habile de ses dix doigts. L’atelier est animé par un Compagnon. celui ci vous accompagne et vous guide dans chaque étape de la réalisation de votre objet, en fonction de vos besoins et de votre niveau.

Pour réserver son atelier, il suffit de se rendre sur le site Internet de la Façonnerie (www.la-faconnerie.com). Une partie du prix de l’atelier sert à payer les outils et matériaux pour les apprentis Compagnon ; un geste solidaire pour les jeunes d’aujourd’hui et les artisans de demain.

Remettre l’artisanat au cœur du patrimoine français

A terme, la Façonnerie souhaite s’ouvrir à tous les artisans de Lyon et de ses environs qui ont envie de partager leur savoir-faire, pour redonner le gout du fait maison et réapprendre, à faire quelque chose de ses mains, recréer ainsi un lien entre les artisans et le public. Baudouin ne perd pas non plus son rêve initial : ouvrir un jour au cœur de Lyon un lieu idéal pour tous les bricoleurs a qui il manque de l’espace et des outils adaptés. Un lieu de partage de connaissances, mais aussi d’apprentissage de soi, des autres et du monde qui nous entoure.

© Raphaélle Amaudric

Raphaëlle Amaudric
Fraichement Lyonnaise, passionnée par le tourisme et l’innovation positive. Raphaélle souhaite faire de Lyon son nouveau terrain de découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.